Pose et rénovation de faux-plafond

pose de carrelage

Le faux plafond est une solution idéale pour rénover un plafond ancien ou abimé. Suspendu, fixe ou tendu, il permet de mieux isoler, de masquer des câbles électriques ou informatiques, des canalisations et de rafraichir l’éclairage d’une pièce pour recréer une ambiance de A à Z. C’est devenu un atout choc pour rénover une maison ou un appartement.

La pose d’un faux plafond permet de faire des économies d’énergie en réduisant le volume d’une pièce. Esthétique et peu onéreux, le faux plafond est véritablement l’allié de vos projets de rénovation. Gallop réalise la pose de votre faux-plafond avec un vrai savoir-faire.

Différents types de faux-plafonds

Il existe deux grandes catégories de faux plafonds :

  • le faux plafond suspendu
  • le faux plafond tendu

Le faux plafond suspendu (appelé aussi faux plafond fixe) est – comme son nom l’indique – suspendu à votre ancien plafond avec un assemblage de suspentes et de rails. Il forme ainsi une armature métallique que vous allez pouvoir habiller avec différents matériaux.

Les plaques de plâtre sont les plus utilisées pour la rénovation car elles sont économiques et plus faciles à poser. Toutefois les finitions demandent un coup de main spécifique. Il est également possible de réaliser un plafond suspendu en bois, en PVC ou même en métal.

Le bois de parement permet d’ajouter une touche noble à votre plafond. L’ambiance sera plus chaleureuse. De nombreuses essences de bois sont disponibles pour habiller votre faux plafond suspendu.

Le métal se retrouve dans beaucoup dans des appartement de particuliers s’orientant sur une décoration contemporaine de type loft. Il est généralement découpé sur mesure.

Un plafond tendu est un faux plafond en revêtement textile, souvent du PVC. Contrairement au plafond suspendu, le plafond tendu se fixe sur les murs.IL est très tendance mais aussi plus difficile à poser. Son prix varie en fonction du nombre d’angles de la pièce, des luminaires à intégrer et de sa surface globale.

Les étapes de pose d’un faux-plafond

Poser un faux plafond demande minutie et expérience. Le travail de préparation est important. Une phase de mesure et de dessin est indispensable pour bien démarrer. Il peut être nécessaire d’installer un échafaudage pour fixer les suspentes puis monter les rails. Au niveau de l’ossature, il est possible d’ajouter un isolant, une option à prendre en compte dès le départ de même que le passage des gaines pour les câbles et autres canalisations.

Il peut aussi être nécessaire de rénover un plafond qui n’est pas sain avant de chercher à le masquer avec un faux-plafond. Si votre plafond présente des traces de moisissures ou de traces d’humidité, il faudra en traiter la cause et éliminer ce problème avant de continuer. Même si les taches disparaissent en frottant, elles reviendront forcément ce qui peu avoir des conséquences ultérieures sur votre santé ou la structure de l’édifice. Un symptôme à ne pas négliger donc.

Un travail de finition est ensuite a réaliser une grande minutie. On bouche les trous des vis d’un enduit de rebouchage avant de poser des bandes de plâtre sur les raccords des plaques. Il faut ensuite lisser l’ensemble avec un produit adéquat avant de poncer le tout.

Rénovation de faux-plafond suspendu

Gallop intervient également sur des chantiers de rénovation de plafond-suspendu existants. Celui-ci peut en effet se tordre avec le temps ou jaunir ou noircir avec le temps et en raison de la pollution de l’air ambiant en ville. Les rails qui le supportent peuvent également se dessouder.

Si les dommages constatés sont minimes, il est possible d’effectuer une découpe de la zone abimée puis de recoller une partie de la plaque avec un mortier spécial puis de consolider les joints.

 

Accès professionnels

Architectes
Décorateurs d'intérieur
Contractants
Fournisseurs

Retrouvons-nous

Certification Qualibat RGE